Les 5 principes fondamentaux du tir

Les 5 principes fondamentaux du tir, la visée, remington 1858 sherif, cible otage.
Les 5 principes fondamentaux du tir – #3 la visée: Guidon net et cible floue

Pour réussir vos tir avec une arme, vous devrez maîtriser les 5 principes fondamentaux du tir. Bonne nouvelle: vous pouvez travailler chez vous car il n’y à pas besoin de tirer une seule cartouche pour commencer à progresser dans l’ensemble des 5 principes fondamentaux.

  1. Le maintient de l’arme: Ferme sans crispation
  2. La position de tir: Stable, naturelle et confortable
  3. La visée conforme: Accommodation de l’œil effectuée sur le guidon
  4. La respiration: Maîtrisée si possible
  5. L’action du doigt sur la queue de détente appelé « le lacher »: Progressif et sans a-coups

Vous avez certainement constaté que chaque tireur à « son truc » pour bien tenir son arme et bien se placer! Au moment d’aller au résultat, vous entendez des phrases du genre « mon arme tire à gauche, je fait des contre-visées » ou bien « mon arme n’est pas réglée, ça groupe pas à 10 mètres ». STOP! Les armes récentes et des munitions bien stockés groupent à 10 mètres, 25 mètres ou même 50 mètres sans trop de difficultés pour un tireur appliqué. De plus, le groupement ne dépends pas du réglage de l’arme! Il est nécessaire de revoir les 5 fondamentaux du tir!

Explication des 5 principes fondamentaux du tir

Le maintient de l’arme

Comment faire pour tenir son arme de façon efficace? N’oubliez pas d’appliquer les 4 règles de sécurité lors de la manipulation de votre arme.

  1. Saisir l’arme avec la main forte le plus haut possible sur le busc et ne plus la bouger. Arme touchée, arme gardée. Index le long de l’arme hors de la détente.
  2. Plaquer la main faible sur le côté opposé de l’arme en occupant au maximum la surface de l’arme. Superposez vos doigts sur ceux de la main forte.
  3. Serrer au plus fort – sans crispation – l’arme avec la main faible. La main forte doit serrer « assez souple » pour garder une mobilité fluide de l’index.
  4. Les deux pouces sont parallèles et pointent vers l’objectif
  5. Gardez les poignets verrouillés

La position de tir arme tenue à deux mains

Après avoir vu comment tenir son arme, il est nécessaire d’adopter une bonne position de tir. Pour cela, il va falloir bien positionner vos pieds pour être stable et déterminer quelle est votre position angulaire naturelle.

  1. Mettez-vous face à l’objectif
  2. Écartez les jambes à la largeur des épaules, pieds parallèles
  3. Avancez le pied coté main faible d’environ 30 cm
  4. Gardez la tête droite sans avoir le corps raide
  5. Pointez votre arme vers votre objectif, épaules légèrement penché en avant
  6. Prenez une visée.
  7. RELÂCHEZ LA VISÉE SANS BOUGER LES PIEDS
  8. Fermez les yeux et faites le mouvement de prise de visée.
  9. Ouvrez les yeux. Si vous êtes en cible, c’est bon. Si vous devez ajuster gauche / droite: rectifiez l’angle de votre corps par rapport à votre objectif en gardant le même espacement entre vos pieds.

Une bonne position de tir vous permettra de gagner en vitesse d’acquisition sur cible unique.

La visée conforme

Viser avec une arme de poing est un exercice qui peut sembler simple dans la théorie. Pour avoir une visée conforme, vous allez devoir aligner:

  • Votre œil
  • Le cran de mire
  • Le guidon
  • Votre objectif

En pratique, cela se complique un peu à cause des contraintes physiologiques de chacun. L’œil n’est pas capable de faire la mise au point sur la totalité des éléments nécessaire à la prise de visée.

  1. Vous devez vous obliger à garder le guidon de votre arme net. Le cran de mire et l’objectif seront légèrement flous.
  2. Placer le guidon dans le cran de mire en veillant à bien l’aligner verticalement et horizontalement.
  3. Garder l’ensemble [ œil – cran de mire – guidon – objectif ] le plus aligné possible

Vous ne pouvez pas rester immobile. Il va falloir accepter le fait que votre visée sur l’objectif oscille.

La respiration

La respiration fait augmenter et diminuer le volume de la cage thoracique. Si vous inspirez en position de prise de visée à l’arme de poing, vous allez faire monter votre tir et inversement.

Si vous êtes en situation de tir au calme, retenez votre respiration 2 à 3 secondes lors de l’expiration avant de tirer. Attention, en bloquant trop longtemps votre respiration, le manque d’oxygène altérera la qualité de vos tirs.

Vous ne pourrez peut-être pas maîtriser votre respiration à chaque fois. Lors de tirs de fatigue(simulation de tir en état de stress physique ou psychologique), un essoufflement parasitera votre visée conforme. Vous allez devoir tirer avec cette gêne. Il est intéressant de tester ce genre de tir pour voir la différence qualitative du tir et prendre conscience de ses capacités réelles.

L’action du doigt sur la queue de détente

Une chose à ne pas négliger: l’importance du lacher. Il est important de presser la queue de détente dans l’axe, avec la première phalange du doigt si possible de façon progressive et sans à-coups.

Une technique pour éviter d’anticiper le départ du coup consiste à se répéter « PREEEESSSSSSSSSER » lorsque vous appuyez sur la queue de détente. Grace à cette astuce, vous vous imposez une pression lente et évitez « d’arracher » la queue de détente.

Quels exercices pour s’entraîner au tir?

Configuration de l’arme

Matériel nécessaire

Uniquement votre arme et quelque chose matérialisant un objectif.

Exercice 1

Travail de la position naturelle + travail de l’accommodation sur le guidon

  1. Matérialisez plusieurs objectifs sur un mur.
  2. Placez-vous devant entre 3 et 7 mètres
  3. Montez en cible avec une accommodation sur le guidon.
  • Variante 1: Commencez avec arme au holster
  • Variante 2: Placez-vous face à l’objectif. fermez les yeux, montez en cible et voyez si vous êtes dedans. Si besoin, ajustez votre position.

Exercice 2

Action du doigt sur la queue de détente

  1. Effectuez un mouvement de charge sans introduire de chargeur ou de cartouche
  2. Prenez une visée sur un point fixe
  3. Rattrapez le jeu de la queue de détente puis PREEESSSSSSSER sur une durée de 2 secondes
  4. Maintenir la détente pressée, restez en visée 3 secondes
  5. Relâcher

Exercice 3

Prise de visée en état de stress

Faites l’exercice 1 juste après une série de burpees ou une phase de sprint.

Conclusion

Ne négligez pas les 5 principes fondamentaux du tir. Après une période sans avoir pratiqué, il est toujours bon de retourner au fondamentaux.

Rejoindre la conversation

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *